Bmt.jpg (10798 octets)

Les Potins
Echos de :
fr.misc.transport.rail  &    fr.misc.transport.urbain


 

Mardi 30 septembre 2003 Un problème de vérins et de suspensions serait à l'origine de ce nouvel incident.
   Twisto envisage d'arrêter le tramway
   Après un nouveau problème qui a immobilisé une rame rue du Gaillon, hier Une rame du tram est restée immobilisée pendant une heure, hier lundi, rue du Gaillon.   Un nouvel incident dû à la défaillance du système de suspension, qui vient s'ajouter à la lise déjà longue des problèmes de fonctionnement. Les syndicats des salariés de Viacités menacent de ne pas rouler ce mardi matin.

   Et une de plus. Le tram a connu, hier après-midi, une nouvelle péripétie. Immobilisée au milieu du virage de la rue du Gaillon, une rame est restée bloquée plus d'une heure dans la descente, victime d'un problème de suspension. Du coup, la circulation a dû être déviée dans les deux sens.

   Difficile de décrire précisément l'incident, tel qu'il s'est produit vers 16 h, ce lundi. Dans la courbe, le tram se serait relevé brutalement d'une vingtaine de centimètres, quittant sa position habituelle, très proche du sol et obligeant le conducteur à stopper la rame. « Une suspension a lâché », commente Gérard Cohen, directeur des opérations de la STVR (composée de la Spie, qui gère la plate-forme, et de Bombardier, responsable du parc de véhicules). « Cet incident est dû
à un problème de logiciel, un défaut qui a transmis une demande pour que les vérins se soulèvent. » Conséquence : « Les suspensions ont claqué. »

« Pas un problème de sécurité »

   Gérard Cohen reconnaît l'ampleur de l'incident. Toutefois, il se veut, une nouvelle fois, rassurant. « C'est regrettable, surtout en bas de la rue du Gaillon, un point sensible sur le plan de l'exploitation. Mais ce n'est pas un problème de sécurité. » Le directeur des opérations exclut un déguidage, comme la semaine dernière, sur la boucle d'Hérouville-Saint-Clair. Là-bas, « les travaux commencent ce soir », indiquait hier lundi, Gérard Cohen. Il s'agit de traiter un des facteurs de trois incidents similaires. « Pour le rechargement du rail et régler le problème de géométrie. » Les autres causes des pannes récentes (explosion d'un pneu à l'arrêt Crous-Suaps de l'Université, déguidage causé par des cailloux et autres pièces métalliques) semblent faire l'objet de toutes les attentions. « Il faut cerner les problèmes », tempère le responsable de la STVR.

   Vidée de ses passagers, la rame en panne lundi a attendu plus d'une heure avant de repartir vers le dépôt. Pour le personnel, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. « On commence à en avoir assez », lance Annick Piron, déléguée du personnel CGT et membre du comité d'hygiène et de sécurité. « Les problèmes continuent. Ce matin, seules 10 rames sur 21 circulaient. On finit par ne plus faire confiance. »

   Les salariés, qui disent « vouloir travailler », se plaignent de « tensions sur les conducteurs et les vérificateurs ». Ils lancent un ultimatum : « Nous demandons à Bombardier de vérifier tout son matériel. » La menace est assortie d'une action. « A partir du moment où l'on ne peut plus assurer un service correct, ça ne peut plus continuer, indique Annick Piron. On va laisser les rames au dépôt mardi matin. » Le bras de fer ne fait que commencer. De son côté, Viacités demande au préfet d'envisager l'arrêt provisoire de l'exploitation.
Josué JEAN-BART. OUEST FRANCE 02-10-03"
La Petite Ceinture ferroviaire :
   Le premier tronçon du TMS devrait ouvrir en 2006. Quant au devenir de la Petite Ceinture ferroviaire, les édiles parisiens se sont déclarés favorables à des études sur une réactivation de la ligne, notamment pour le trafic fret. Mais pour Denis BAUPIN, « rien ne sera possible avant 10 ou 15 ans » !

01-01-2003  Quelqu'un aurait-il des informations concrets sur l'état concret des projets:
- Reuil-Malmaison - Suresnes(?)
- Saint-Cloud - Boulogne-Billancourt - Meudon
- (Issy? -) Clamart - Antony (-TVM?)
   Pourtant il semblait que la réalisation au mois de Saint-Cloud - Meudon était définitivement prévu pour bientôt...
   Les tracés sont-ils au moins fixés?
   Quelle est la probabilité de les voir réalisés avant 2010?
   Y a t-il une coordination entre les décideurs pour "homogéniser" les caracteristiques techniques des infrastructures et véhicules pour créer un veritable réseau, au lieu d'un noeud de lignes incompatibes entre elles? Est-il prévu de relier les lignes entres elles directement pour éviter des ruptures de charge?
   D'ailleurs, y a t-il déjà des dates réalistes pour le début de (et un budget pour) la construction de Viroflay - Vélizy - Chatillon? Puisque ce sera probablement la première ligne construite de ce réseau, les choix pour celle-ci seront-ils forcement appliqués pour toutes les lignes à réaliser dans le 92? Quels sont ces choix/les tendances actuelles?
Wolfgang


Voici ce qui est prévu au Ct de plan (CPER) :
1 TVS - Prolongement au pont de Bezons                  730 MF (millions de francs)
2 Tramway Saint-Denis - Gennevilliers - Le Luth -Colombes     (657 MF)
21 Tramway Villejuif - Juvisy             (1200 MF)
22 Croix du sud : Châtillon - Vélizy - Viroflay   (1350 MF) (sauf omissions, si je n'ai pas rattaché aux Hauts de Seine certains projets)


Saint-Cloud - Meudon
Le bulletin municipal de Boulogne a publié une page sur ce projet en décembre 2001 : http://www.mairie-boulogne-billancourt.fr/bbi/bbi_decembre/renault.pdf
(page 12), et le compte-rendu officiel du Conseil municipal de Sceaux du 143 décembre 2001 décrivait le projet comme suit :
   "Nouvelle liaison "Parc de Saint-Cloud/Boulogne-Billancourt/Meudon sur Seine La RATP a poursuivi les études économiques et techniques en vue de la
création d'une liaison par TRAMWAY sur PNEUS entre la station T2 "Parc de Saint-Cloud" et le nouveau quartier de Meudon sur Seine, via le Pont de
Saint-Cloud, la place Marcel Sembat, le "trapèze Renault" et l'Ile Seguin.
   La "zone de chalandise" concerne 98.000 personnes (55.000 habitants et 43.000 emplois) et les perspectives économiques, basées notamment sur l'indice de fréquentation du tramway T1 et T2, sont favorables.
   S'il lui reste à définir l'itinéraire précis, en particulier à Boulogne ou existent plusieurs variantes, et à choisir le matériel roulant, la RATP a d'ores-et-déjà bien avancé dans ses prévisions. Elle est en mesure d'apporter un certain nombre de données techniques, financières et de fonctionnement :
    Longueur de la ligne : 4,5 km
    Coût de l'opération, matériel compris : 530 MF
    Prévisions de fonctionnement :
        - fréquence : toutes les 5 minutes
        - durée du trajet : 14 minutes (7 minutes de part et d'autre de la place Marcel Sembat)
        - fréquentation : 1.200 voyageurs à l'heure en période de pointe dans chaque sens.
Calendrier :
    - Les études, inscrites au Contrat de Plan Etat/Région, s'achèveront mi-2003, à temps pour la révision du Contrat de Plan.
    - En cas de décision favorable, les travaux d'aménagement commenceront fin 2004 et la mise en service est prévue début 2006.
   Ces deux projets de la RATP sont importants pour Saint-Cloud, car ils vont améliorer la desserte de notre ville et faciliteront la liaison avec Paris."
(http://www.ville-saint-cloud.fr/actu/images/decembre2001.pdf)

Le STIF a autorisé le lancement de la concertation avec la population sur ce projet, destiné à  le 10 octobre 2002
Claude Shoshany

Bulletin municipal de Colombes, décembre 2002
   Séance décisive pour le devenir de Colombes Lors de la séance du 24 octobre dernier, au Conseil général des Hauts de Seine,  Nicole Gouéta, maire de Colombes et elle-même élue au sein de cet institution a plaidé la cause du devenir de la ville. Tramway T1 et stade Yves du Manoir au menu.
   Devant le Conseil général, il s'est agi pour Nicole Gouetta (...) d'approuver le lancement de la consultation des entreprises en vue de la réalisation des études sur la prolongation du tramway T1. Sujet de première importance qui améliorera les transports dans la commune.
   Nicole Gouéta a, cependant, fait part de ses réserves quant à la faisabilité du trajet initial. Ainsi, le passage du tramway dans l'avenue de l'agent Sarre pose
d'importantes difficultés : une avenue étroite, un viaduc sur la gare trop bas et une déviation de la circulation de transit par les zones pavillonnaires. De plus, selon la RATP, le projet de prolongation de la ligne 13 du métro jusqu'au port de Genenvilliers serait abondonné au grand dam de la Municipalité de Colombes qui l'avait préconisé. Si tel était le cas, la desserte des zones d'activités et du quartier des Fossés Jean serait en panne.
   Le parcours du tramway pourrait donc être modifé, pour éviter tout préjudice. Il pourrait passer par l'avenue de Stalingrad et desservir tout le nord de Colombes, ses zones d'activités et le quartier des Fossés Jean. Dans cette hypothèse, le tramway rejoindrait son tracé initialement prévue, dans le quartie Europe à
proximité du stade Yves du Manoir ...

Nous écrire: courrier.gif (15369 octets)

[Retour à la page d'accueil]

Dernière modification le: jeudi 03 janvier 2008