Les dates

En noir = Ile-de-France      En rouge = ailleurs 


19 janvier 1662 Arrété du Conseil du Roi accordant à MM. les Duc de Roannès Marquis de Sourches et de Crenan, la permission d'établir des carrosses publics dans la ville et les faubourgs de Paris

15 mars 1662   Inauguration de la première "route" de carrosses à cinq sols sur l’itinéraire "Porte-Saint-Antoine - Luxembourg"

vers 1680        Disparition de la société des carrosses à cinq sols

1828                  Création à Paris de l'entreprise des omnibus, à l'initiative de MM. Baudry, Boitard et de Saint-Céran

1854                   Mise en service du premier tramway parisien dit "chemin de fer américain" entre la place de la Concorde et le Rond-Point de Boulogne. Ce "chemin de fer américain" dû à l'ingénieur Loubat, fut rétrocédé en 1855 à la C.G.O. nouvellement créée

22 février 1855 Décret impérial fusionnant les onze compagnies de transports de voyageurs existant à Paris en une seule, la Compagnie Générale des Omnibus (C.G.O.)

1873                   L'Etat concède au département de la Seine un réseau de tramways comprenant une ligne circulaire dans Paris et 10 lignes en banlieue. La ligne circulaire fut rétrocédée à la C.G.O., les autres lignes à deux nouvelles compagnies, les Tramways Nord et les Tramways Sud.

1877                  Concession à la C.G.O. de six nouvelles lignes de tramways 

1878                  Concession à la C.G.O. de cinq autres lignes de tramways

1887                   Expérimentation de la traction à l'air comprimé (motrices Mekarski) entre Vincennes et Ville-Evrard  (ligne des chemins de fer nogentais)

1890                   La Compagnie des Tramways de Paris et du département de la Seine (T.P.D.S.) remplace la Compagnie des Tramways Nord, la Compagnie Général Parisienne de Tramways (C.G.P.T.) se substituant à la Compagnie des Tramways Sud

1892                   Emploi de la traction électrique par accumulateurs sur les lignes "Saint-Denis - Madeleine" et "Saint-Denis - Opéra" des T.P.D.S.

1895                   Apparition de la prise de courant sur fil aérien par trolley sur la ligne de Raincy à Monffermeil

1896                   Application du système de traction électrique par contacts superficiels ou plots sur la ligne de la place de la République à Romainville

1898                   Apparition de la traction par caniveau sur la ligne "Bastille - Charenton" (C.G.P.T.) 

de 1890 à 1910 Multiplication du nombre des compagnies de tramways

1904                  Suppression des tramways de Montauban, d'Aix-les-Bains et Evian-les-Bains

1905                     A l'occasion du Salon de l'automobile, le premier autobus à essence est mis en service entre la Bourse et le Cours-la-Reine. La C.G.O. organise un concours de véhicules automobiles
juillet 1905        Essai d'un autobus à vapeur système Serpollet sur la ligne "Montmartre - Saint-Germain-des-Prés" 

11 juin 1906       Mise en service régulier des premiers autobus sur la ligne "Montmartre - Saint-Germain-des-Prés

1910                  Suppression des tramways de Berck-Plage

1913                     Les compagnies exploitantes sont ramenées à 9

1918                  Suppression des tramways de Cambrai et Charleville-Mézières (tous détruits par faits de guerre).

1920                  Suppression des tramways de Rodez
20 septembre 1920 Signature de conventions entre le département de la Seine la ville de Paris et les sociétés concessionnaires, mettent fin à la pluralité des exploitations. L'ensemble des réseaux urbains et départementaux est affermé à la Société des Transports en commun de la Région Parisienne  (S.T.C.R.P.)

1925                          Le réseau de tramways de la S.T.C.R.P. atteint sa longueur maximale (1100 km)
1925                  Suppression des tramways des Sables d'Olonne

1926                  Suppression des tramways d'Elbeuf

1929                          La S.T.C.R.P. transporte 1085 millions de voyageurs (chiffre record) sur 1 162 km de lignes
1929                  Suppression des tramways de la Rochelle et de Pau.

1930                  Suppression des tramways de Lourdes

1932                  Suppression des tramways d'Avignon et de Monaco

1933                  Suppression des tramways d'Angoulème et Blois

1935                  Suppression des tramways de Béziers (lignes urbaines), d'Hendaye, de Sète et de Thionville (lignes urbaines).

1936                  Suppression des tramways de Longwy

15 mars 1937          Suppression de la ligne 123/124 "Porte de Vincennes" - "Porte de Saint-Cloud", dernière ligne de tramways dans Paris
1937                  Suppression des tramways de Caen

14 ao0t 1938          Suppression de la dernière ligne de tramways en banlieue le 112 "Le Raincy - Montfermeil
12 novembre 1938 Décrets-lois définissant les règles de la coordination et de l'unification des transports parisiens - création du Comité des transports parisiens
1938                  Suppression des tramways de Chalons-sur-Marne, d'Orléans et de Paris

1939                  Suppression des tramways de Reims et de Vienne

12 juin 1940            Devant l'avance des armées allemandes, tous les autobus sont réquisitionnés pour le transport des troupes - Arrêt de l'exploitation des lignes
31 août 1940           Un certain nombre de lignes sont rouvertes et exploitées avec des autobus équipés pour l'emploi de carburants de remplacement
1er décembre 1940 Le réseau reconstitué ne comprend que 44 lignes desservies par 500 voitures
1940                  Suppression des tramways d'Amiens et Calais (détruits par faits de guerre).

1er janvier 1942      L'exploitation des réseaux de transports en commun de surtace est confiée à la Compagnie du chemin de fer métropolitain

8 janvier 1943          Mise en exploitation de la ligne de trolleybus "Petit-Colombes - Porte de Champerret"

17 août 1944            Arrêt de l'exploitetion du réseau pendant la bataille de la libération de Paris
25 août 1944            Reprise de l'exploitation
Fin 1944                    40 lignes exploitées en banlieue seulement
1944                  Suppression des tramways de Brest, Cherbourg et Lorient (détruits par faits de guerre).

Fin 1945                    65 lignes d'une longueur totale de 501 km -1100 voitures au parc

Fin 1946                    97 lignes d'une longueur totale de 776 km -1700 voitures au parc

Fin 1947                    106 lignes d'une longueur totale de 899 km -1915 voitures au parc
1947                  Suppression des tramways de Poitiers et du Mans

Fin 1948                     112 lignes (38 dans Paris et 74 en banlieue) d'une longueur totale de 951 km - 2 068 voitures au parc
21 mars 1948             Loi créant la Régie autonome des transports parisiens et l'Office régional des transports parisiens
1948                  Suppression des tramways de Béziers et Metz.

1949                  Suppression des tramways d'Angers de Bourges, de Montpellier (réouverture en 2000), de Saint-Malo et Touloyuse.

1950-1951                   Mise en service des nouveaux autobus (OP5) d'une capacité de 55 à 65 places, à moteur diesel et avec entrée et sortie distinaes
1950                  Suppression des tramways de Douai, de Nimes et de Troyes

1951                  Suppression des tramways de Belfort, Boulogne-sur-Mer, Le Havre, Limoges, Maubeuge et Roanne.

1952                  Suppression des tramways de Besançon, de Dunkerque, de Grenoble (réouverture en 1987) et de Rennes.

1954                  Suppression des tramways de Fontainebleau, Nice et Rouen (réouvert en 1994)

1953-1954                    Mise en service d'autobus à plate-forme arrière plus grande et dotés d'une troisième porte au centre de la caisse (0P53 et APUS3)

1954                  Suppression des tramways de Saint-Galmier et de Toulon.

1955                  Suppression des tramways de Perpignan

1956                  Suppression des tramways de Clermont-Ferrand, de Lyon et Saint-Quentin.

1957                  Suppression des tramways de Bordeaux, de Colmar, Mulhouse, Toulouse (réouverture VAL en 1993) et de Versailles.

1958                  Suppression des tramways de Nancy et à Na,tes (réouverture en 1985).

7 janvier 1959              Ordonnance et décrets relatifs à l'organisation des transports de voyageurs dans la région parisienne
23 septembre 1959     Création du Syndicat des transports parisiens

1960                  Suppression des tramways de Strasbourg (réouverture en 1994).

18 décembre 1961      Mise en exploitation expérimentale de deux lignes d'autobus à capacité réduite sur les itinéraires "Porte Maillot - Bourse" (ligne 1 ) et "Invalides - Place Clichy" (ligne B)
1961                  Suppression des tramways de Bourges et Dijon.

1962                              Essai de prototypes d'autobus standard de grande capacité

21 septembre 1964     Suppression de la ligne B

1964                              Mise en service du premier couloir de circulation réservé aux autobus

Avril 1965                    Mise en service du système d'identification des autobus au passage sur la ligne 54
1er août 1965               Suppression de la ligne A
octobre 1965               Mise en service des premiers autobus standard

octobre 1966               Premier essai d'un prototype d'autobus à étage
avril 1966                     Disparition des derniers trolleybus qui équipaient la ligne 183
juin 1966                      Commande d'une série de 25 autobus à étage
juillet 1966                   Commande d'une série de 100 autobus urbains à gabarit réduit
15 juilbt 1966               Suppression de la vente des carnets de tickets sur les voitures à un agent
1966                  Suppression des tramways de Lille (à voie normale TELB) et de Valenciennes

15 juillet 1967             Restructuration tarifaire des réseaux d'autobus

19 juin 1968                Mise en service des autobus à étage sur la ligne 94 "Levallois (av. de la République) - Gare Montparnasse"
29 novembre 1968   Mise en service des autobus urbains à gabarit réduit sur la ligne 29 "Gare St-Lazare - Porte de Montempoivre"
octobre 1968             Instauration du ticket commun métro-autobus

17 février 1969          Mise en service des autobus à étage sur la ligne 53 "Opéra - Porte d'Asnières"
juin 1969                    Essais de radiotéléphonie entre autobus et un poste de commandement central sur 3 lignes urbaines et 4 lignes de banlieue
6 octobre 1969         Mise en service d'appareils de perception à la disposition des voyageurs sur le réseau urbain

22 janvier 1971        Parcours du dernier autobus à plate-forme sur la ligne 21 "St-Lazare - Porte de Gentilly"
6 décembre 1971     Fin de la campagne d'équipement de 26 lignes urbaines avec du matériel à gabarit réduit

18 mai 1972 au 30 novembre 1975 Minibus en service sur la ligne 360 dite ligne de la Verboise
mai 1972                     Commande d'une première extension du radiotéléphone sur 1600 autobus des lignes urbaines et de quelques lignes de banlieue réalisée à partir de juillet 1974
31 juillet 1972           Toutes les lignes du réseau urbain, sauf le PC, sont équipées avec du matériel à un agent

février 1973               La ligne PC est également exploitée avec du matériel à un agent. Jusqu'à cette date, ce type d'exploitation n'était pratiqué sur cette ligne que le samedi et le dimanche
dernier trim.1973     Mise en service progressive de huit lignes pilotes. Ces lignes ont la plus grande partie de leurs itinéraires en couloirs réservés

1er juin 1974              Généralisation de l'exploitation à un agent à l'ensemble du réseau routier
juin 1974                     Mise en service sur les lignes desservant les aéroports d'autobus à moteur arrière (PR 100 et E 110)
1974                            Expérience de priorité des autobus aux feux de circulation Boulevard Bineau à Neuilly-sur-Seine sur l’itinéraire des lignes 163 et 164, Boulevard Barbès sur l'itinéraire des lignes 31 et 56 et au Carrefour de l'avenue Simon Bolivar et de la rue de Belleville sur l’itinéraire de la ligne 26
2 septembre 1974     Premiers contrats d'affrètement passés par la Régie avec des sociétés privées exploitant des lignes d'autobus de banlieue. L'affrètement est fondé sur le principe selon lequel l'exploitation des lignes est assurée par les sociétés privées concernées sous le contrôle et la responsabilité de la RATP
décembre 1974         Essais d'autobus confort sur les lignes pilotes
20 décembre 1974    Essais d'autobus électriques SOVEL sur la ligne 113 N

janvier 1975                Expérimentation d'autobus à gaz naturel liquéfié sur la ligne 85
juillet 1975                  Expérimentation d'un autobus "standard" à plate-forme arrière ouverte sur la ligne 20
16 septembre 1975    Création de deux lignes de minibus gratuits à Boulogne-Billancourt
29 septembre 1975    Mise en service du busphone (autobus à la demande) à Saint-Cloud
décembre 1975          Mise en service d'autobus confort sur les lignes 38 et 91

1976                             Equipement progressif de toutes les lignes pilotes en autobus "standard" modernisés (appelés précédemment autobus confort)
mai 1976                     Commande de l'extension du radiotéléphone à l'ensemble des autobus du parc ; réalisation de juin 1977 à décembre 1978 ·
juillet 1976                  Mise en service de 10 autobus "standard" modernisés à plate-forme arrière ouverte sur la ligne 20. Expérimentation sur un autobus de la ligne 91 d'un dispositif d'annonce des arréts par sonorisation à la disposition du machiniste (lecteur de cassettes - 5 hauts-parleurs)
4éme trimestre 1976  Mise en service d'autobus confort à plate-forme centrale sur la ligne PC
octobre à décembre 1976 Mise en service progressive de 90 autobus standard modernisés à plate-forme centrale sur la ligne PC
20 décembre 1976     Création d'un service d'autobus urbain à Rueil-Malmaison (ligne NR)

17 janvier 1977          Révision et renforcement du réseau d'autobus de Saint-Quentin-en-Yvelines sous contrôle RATP, afin de prendre en compte l'évolution de l'urbanisme et des équipements
janvier 1977                Mise en service des huit premiers autobus standard équipés à l'arrière d'une banquette en rotonde
28 mars 1977               Mise en service de la nouvelle ligne 323 reliant Issy-les-Moulineaux (Mairie) à Ivry-sur-Seine (Mairie). C'est la première application importante des études de restructuration du réseau d'autobus de banlieue
4 avril 1977                 Mise en service de la nouvelle gare routière de la Porte de la Villette, en correspondance très courte avec le métro et accueillant les lignes 149, 150 et 250A Mise en service de 3 commandes centralisées des départs à "Saint-Denis - Porte de Paris", "Gare de l'Est " et "Porte de Clichy"
début avril 1977        Les 25 autobus à impériale exploités sur les lignes 53 et 94 sont retirés du service après 9 ans de service
19 avril 1977               Expérimentation au terminus du Pont de Sèvres du prototype de la nouvelle génération des commandes centralisées des départs faisant largement appel à l'électronique 
1er octobre 1977      Création d'un service urbain financé par la commune et exploité par la Régie à Nogent-sur-Marne
1er odobre 1977       Mise en service d'autobus à capacité plus grande (78 places dont 31 assises et 47 debout) sur les lignes PC et 63
octobre 1977             Mise en service à l'essai, sur la ligne 84, de 2 autobus à "emmarchement variable"
fin novembre 1977   Mise en service d'un couloir réservé long d'un kilomètre dont la moitié en site protégé, dans le sens banlieue-Paris entre le "Carrefour des Limites" à Pantin et la station de métro "Eglise de Pantin"
décembre 1977          Achèvement de l'équipement des autobus de Paris en radiotéléphonie

novembre 1978         Aménagement de 4 lignes du réseau d'Evry en voies en site propre
fin 1978                       Mise en service sur la ligne 95 d'un autobus à gaz de pétrole liquéfiés (GPL)
fin 1978                       Equipement en autobus à capacité plus grande des lignes 21, 26, 27, 43 et 62

17 février 1979            Achèvement de l'équipement des autobus de banlieue en radiotéléphonie
13 septembre 1979    Création du service urbain gratuit de Clichy - La Garenne (TUC)
4 octobre 1979           Equipements de 4 nouveaux terminus en dispositifs d'amélioration des concordances horaires entre les autobus et les trains du réseau ferré
5 octobre 1979            Ouverture du dépôt rénové des Lilas
année 1979                   Mise en site propre d'une ligne supplémentaire du réseau d'Evry. et de trois lignes du réseau de Saint-Quentin-en-Yvelines
année 1979                   Mise en service de 11 nouvelles commandes centralisées des départs

1er mars 1980              Création d'un service urbain affrété dans la commune d'Antony (TUVA) fonctionnant sur trois circuits
10 mai 1980                  Ouverture de la nouvelle gare d'autobus d'Asnières-Gennevilliers (Gabriel Péri) au terminus de la ligne 13 du métro. Restructuration du réseau d'autobus de rabattement sur le nouveau terminus de la ligne 13.
28 8eptembre 1980      Ouverture de la nouvelle gare d'autobus de la Gare de Lyon concuremment avec la mise en service de la nouvelle gare de banlieue SNCF
12 décembre 1980       Restructuration de plusieurs lignes en vue d'assurer la desserte des quatre nouvelles gares du prolongement de la ligne A du RER à Torcy
année 1980                  Affectation de 15 nouveaux minibus Heuliez type Coyotte aux 3 dessertes locales de Saint-Cloud, Boulogne et Clichy.
                                     Ouverture de 39 couloirs réservés supplémentaires (dont 29 à Paris)
                                     Accroissement de 13 km de la longueur des couloirs réservés
                                     Accroissement de 500 m du site propre à Villeneuve-la-Garenne sur la RN 186
                                     Mise en service de trois nouvelles commandes centralisées des départs
                                    Quatre terminus supplémentaires équipés de dispositifs d'amélioration des concordances horaires entre les autobus et les trains

Avril 1981                    Mise en service du poste de commandement local de Défense-sud
29 avril 1981                 Ouverture de la nouvelle gare routière sud située sous l'esplanade de La Défense
Juillet 1981                   Mise en service du poste de commandement local de la Porte d'Auteuil
Juillet 1981                   Mise en service, sur la ligne 57, d'une voiture prototype à transmission "hydrostatique"
Juillet 1981                   Mise en service d'un certain nombre d'autobus "3 marches" facilitant la progression des voyageurs
Octobre 1981               Mise en service du poste de Commandement local de Porte de Gentilly et Fort d'Aubervilliers
                                      Début d'un équipement progressif des autobus en systèmes d'alarme discrète (35 voitures en sont munies à la fin de l'année) ou en "écran de protection" (sur 215 voitures) en vue d'une sensible amélioration de la sécurité de conduite
Novembre 1981           Apparition des premières voitures dites "restylées" sur la ligne 304, essentiellement caractérisées par une face avant remodelée, une nouvelle découpe de peinture et un certain nombre d'améliorations sensibles sur le plan ergonomique
Décembre 1981           Achèvement complet des travaux de rénovation du dépôt de Malakoff
Au 31 décembre 1981 153 km de couloirs de circulation (104.6 à Paris et 48,4 en banlieue)

Janvier 1982                 Création d'une nouvelle rocade longue de 12 km entre Vélizy-Villacoublay et la gare RER de Bourg-la-Reine. Cette ligne exploitée sous le numéro 390 relie 7 communes entre elles
Janvier 1982                 Mise en service du poste de commandement local de Place d'Italie
Octobre 1982                Mise en service du poste de commandement local de Porte de Saint-Ouen
Novembre 1982           Mise en service sur la ligne 91 du premier autobus articulé dit "superbus", d'une capacité de 127 places
Mi-Décembre 1982     Achèvement de la rénovatbn de Ia gare routière de Pont de Neuilly
Décembre 1982           Mise en service d'une navette municipale d'autobus gratuite (dénommée TUVIM) à Issy-les-Moulineaux
                                      Equipement progressif des autobus en systèmes d"'alarme discrète" (150 voitures sont équipées en fin d'année) et en cabines "anti-agression" (690 voitures équipées à la même date)

27 janvier 1983            25 lignes anciennement exploitées par la société T.R.A. (Transports Rapides Autonomes) sont associées à la RATP par un contrat conclu entre cette société le département de la Seine-Saint-Denis et la RATP
Janvier 1983                 Mise en service du nouveau terminal autobus de la gare du Nord
Janvier 1983                 Mise en service des postes de commandement local (P.C.L.) du Cours de Vincennes et de la gare du Nord
10 février 1983             Création du Montmartrobus assurant la desserte de la Butte Montmartre
25 avril 1983                 Création des services communaux de Romainville et Pantin
2 mai 1983                    Création du service communal de Deuil-la-Bane
Début mai 1983          Remplacement des autobus standard circulant sur la ligne 91 par des nouveaux autobus articulés
1er août 1983              Mise en service sur la ligne 215 desservant l'aéroport d'Orly de nouveaux autobus articulés dit "Orlybus"
19 septembre 1983    Création du service communal de Saint-Ouen
1er septembre 1983   Le "busphone" autobus à la demande, sur la commune de Saint-Cloud, est remplacé par un service urbain dit "Clodoald", desserte à itinéraire fixe
24 octobre 1983         Création du service communal de Rosny-sous·Bois
Octobre 1983              Installation d'un dispositif d'amélioration des correspondances métro/RER/Autobus à la Porte de Choisy
Décembre 1983         Installation d'un dispositif d'amélioration des correspondances métro/RER/Autobus à la gare RER de Bry-sur-Mame
Au 31 décembre 1983 17 voies en site propre représentent une longueur de 6,8 km; 187 km d'aménagements spéciaux pour autobus

 


1999 -

100ANS.TIF (53705 octets)

* NOVEMBRE:
15 au 30: "Les métros du monde": reconstitution de stations de métro étrangères (Le Caire à la station Jussieu sur la 10; Mexico à Chaussée-d'Antin sur la 7; Moscou à Invalides sur la 13 et Séoul à Villiers sur la 3).

* DECEMBRE:
4 et 5: mise en vente du timbre commémoratif du "Centenaire du Métro" à la station "Porte-Maillot" sur la ligne 1.
15 ...: illumination des ponts de Bercy et Bir-Hakeim.
22: inauguratrion de la 1ére station du centenaire, Tuileries, sur le thème du patrimoine.


2000 -

* JANVIER:

* FEVRIER:

* MARS:
Station EUROPE "l'Europe".
Le rallye du centenaire (dessous de Pazris, les ateliers, les centres bus).

* AVRIL:
Le patrimoine en voyage: train Sprague, autobus TN...
Exposition: "autour de 100 ans de métro".

* MAI:
La station "Saint-Germain-des-Prés" transformée en une immense revue litéraire.
Edition de 2 ou 3 ticketsde collection.
Guimard, reconstitution d'un édicule à Châtelet.
Bus 2001, trams et tramibus, bus du futur.

* JUIN:
La station "Carrefour Pleyel", "La Musique".

* JUILLET:
Le livre du centenaire.
19: journée anniversaire.

* AOUT:

* SEPTEMBRE:
Le métro se raconte en 100 stations et 150 oeuvres d'art.
Station "Bonne-Nouvelle", "le cinéma".
Station "Pasteur", "la santé".
Station "Montparnasse", "ils font le métro".

   Les dates de fermetures des lignes de tramways sont extraites du site historique d'Olivier Wileczelek (Dudul)


Dernière mise à jour le: 22 mars 2014