14 - NORMANDIE

Caen - Bénouville 
- Cabourg
- Luc-sur-Mer (Courseulles).

Cliquez sur les images pour les agrandir.


 

Informations

Les dates :
05/1927     Le conseil général accepte le principe de l'électrification de la ligne Caen-Dives-Luc des C.F.C., avec le remplacement de la voie de 0,60 par une voie de 1 mètre. Les stations balnéaires de la côte proposent de participer au financement de cette modernisation (qui ne sera jamais réalisée).
31/12/1931 :  Fermeture trafic voyageurs Luc-sur-mer à Courseulles
31/07/1932 : fermeture trafic voyageurs Bénouville à Dives-sur-mer
03/1936      : Le conseil général décide la suppression des chemins de fer départementaux et la concession des transports publics de voyageurs aux Courriers Normands. Le Caen-Courseulles et le Decauville Caen-Riva Bella-Luc ne fonctionneront plus que pendant la saison d'été.
05/06/1944 : Fermeture trafic voyageurs Luc-sur-mer à Bénouville
05/06/1944 : Fermeture trafic voyageurs Bénouville à Caen-Saint-Pierre.
1944           : Fermeture trafic voyageurs Caen-Saint-Pierre à Caen-Ouest

Les dates c’est Oliver Wileczelek (Dudul) qui nous les a indiquées.  Allez voir son site :    http://cosili.isuisse.com

Dives-Cabourg à Bénouville

Les gares : Bénouvile - Franceville - Amfreville - Sallenelles - Merville - Le-Home-sur-Mer - Dives-Cabourg.

 Très peu de vestiges rappellent la présence passée, en bordure de la D513 entre Bénouville et Cabourg d'un tramway

   A Franceville-Merville on peut encore voir l'ancienne gare 2-03.JPG (18466 octets).

   Le syndicat d'initiative de Franceville-Merville utilise peut-être une ancienne halte en bois 2-02.JPG (32715 octets). Ce n'est pas prouvé. Le voisinage n'a pas été capable de m'informer. Il ignorait le passage d'un train jadis à cet endroit.

Caen - Bénouville - Luc-sur-Mer.

   Le tramway partait de la gare Saint-Pierre située aux environs de l'actuelle
place Courtonne, elle contournait le bassin du port pour rejoindre le canal
suivi jusqu'à Ouistreham. 

Puis la plate-forme cheminait en bordure de la D514. 

   Elle désservait (au moins) les gares de Bénouville ou il y avait un
embranchement vers Cabourg) , Ouistreham, Riva-Bella, Colleville,
Hermanville, Lion sur mer, Haut Lion et Luc.

   Suite à un accord avec la compagnie du Caen à la Mer la ligne fut prolongée jusqu'à Courseulles par la pose d'un troisième rail pour permettre la circulation du tramway à voie de 0,60 sur la voie normale.
   Les gares désservies étaient celles du CM (Langrune, Saint-Aubin, Bernières
et Courseulles).
   L'exploitation devait être délicate car la compagnie devait entièrement se
soumettre à l'autorité du CM sur son réseau.

   La ligne cessa toute circulation le 6 juin 1944 suite au bombardement du
dépot de la Demi-Lune et l'interception de la voie.
   Le train garé à Luc pour la nuit du 5 au 6 fut isolée du réseau...

     Aucun vestiges n'a été pour l'instant retrouvé. Les aménagements successifs liés à l'activité touristique ont effacé toutes installations superflus.

 

    



 

Caen (détail)


 

Informations, aides

* Livres :
- Calvados pour les Petits Trains d'Alain de Dieuleveult.

* Aides :
Emmanuel Parey.

   Merci.

 

Nous écrire:  .

 

[Retour à la page d'accueil]


Dernière modification le: vendredi 16 septembre 2016